Tout le monde a un accent !

Leonilda Renaldo

Oser parler une autre langue ne vient pas facilement. Pendant longtemps je ne me sentais à l’aise que dans ma langue maternelle. Ce n’était que très tard, quand j’ai commencé à fréquenter des endroits où la diversité était une priorité, que je me suis rendu compte du sens de ces mots. Vu que ces endroits priorisaient un environnement multiculturel, personne ne parlait la même langue. L’anglais était notre langue commune.

Venant des États-Unis, ça tombait plutôt bien pour moi, dont la langue maternelle était l’anglais. Je ne considérais pas que j’avais un accent. Pour moi, c’était l’accent « normal ». Dans ma tête, l’accent américain n’était pas un accent mais la norme. Imaginez donc ma surprise quand j’entendais mes camarades me dire sans cesse que j’avais un accent fort. Et à chaque fois, j’étais bouche bée, je ne savais pas quoi répondre.

Quelques jours plus tard, je racontais ce qui s’était passé à une copine allemande. Je l’admirais beaucoup parce que malgré son fort accent allemand et les fautes en anglais elle osait se lancer. Elle parlait sans hésitation, même si elle devait répéter sa phrase plusieurs fois pour se faire comprendre. Bref : je lui ai fait part de mon désarroi  que des gens aient commenté sur mon accent « normal », et c’est là où elle a sorti la phrase qui m’a bouleversée : « Tout le monde a un accent ».

C’était une facette de l’histoire que je n’avais jamais envisagée. Un courant de pensée inimaginable auparavant. Tout le monde a un accent ? Non, les autres avaient un accent et j’étais la seule qui parlait normalement !

Sur le coup, ces mots ne m’avaient pas marqué. Mais pendant les jours qui suivaient, je revisitais plusieurs fois cette phrase. Un jour, je suis arrivée à cette conclusion : si chaque personne a un accent différent, même dans sa langue maternelle, avoir un accent dans une deuxième langue, ce n’était pas un grand chose.

C’était le début d’une nouvelle ère, un déclic. Tout à coup, je ne me sentais pas si hésitante à me lancer et j’osais, pour la première fois dans ma vie, à parler.

Peut-être que vous aussi, vous avez déjà eu une expérience similaire à la mienne. Ou peut-être pas encore. Si vous avez déjà eu ce déclic, dites-moi : quelle était la phrase ou la citation qui vous a permis de vous lancer ?

Est-ce qu’on vous a déjà posé des questions sur votre accent français, québécois, genevois, vaudois, ou fribourgeois ? Est-ce que ça vous a choqué autant que moi ?

Racontez-moi l’histoire de votre accent !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Copyright © Leonilda Renaldo
Tous droits réservés.
×

Hello!

Cliquez sur l'opérateur en ligne pour chatter avec nous ou écrivez-nous un mail sur : contact@leonildarenaldo.com

×