Comment se débarrasser du sentiment de stupidité…

Leonilda Renaldo

…quand vous parlez anglais

Le sentiment de ne pas pouvoir s’exprimer clairement, surtout au début, est un sentiment universel qui peut dissuader les gens d’apprendre une nouvelle langue. Pire encore, l’on peut être envahi.e par la sensation d’être bête. Comment cesser de nous sentir moins intelligents simplement parce que nous nous sentons incapables de communiquer aussi librement que dans notre langue maternelle ?

Je me souviens encore très clairement du sentiment de frustration et d’embarras que j’ai ressenti lorsque j’ai commencé à apprendre le français, même après quelques années où je n’étais plus considérée comme débutante. Je savais que j’avais le vocabulaire et que je pouvais m’exprimer de manière fluide, et pourtant… j’avais l’impression que lorsque je parlais français, j’avais l’air bête ou niais intelligent que lorsque je parlais anglais.

J’avais l’impression de parler comme une femme des cavernes – mon français était composé d’une grammaire confuse, de verbes mal conjugués et de mots mal prononcés. J’ai confié ces sentiments à une amie qui apprenait l’anglais à l’époque, en particulier celui de passer souvent pour une « stupide ». De ne pas être capable de comprendre tout ce que l’on me disait. De ne pas être capable de m’exprimer clairement.

Mon amie qui apprenait l’anglais a admis qu’elle se sentait également stupide en parlant anglais. Elle n’était pas sûre que les gens la comprenaient la plupart du temps lorsqu’elle parlait, justement parce qu’elle avait du mal à comprendre tout ce qu’ils disaient.

J’étais surprise et j’ai réalisé que ma perception de ses compétences en anglais était complètement différente de la sienne :

  1. Je savais que mon amie était très compétente et très intelligente, et son anglais pas si parfait n’y changeait rien.
  2. La plupart du temps, je pouvais comprendre ce qu’elle essayait de dire du premier coup. Même si elle n’utilisait pas le bon temps ou si elle prononçait mal un mot, je comprenais l’essentiel et je pouvais remplir les blancs moi-même si nécessaire.
  3. Si quelqu’un ne pouvait pas comprendre ce que mon amie essayait de dire, cette personne n’essayait tout simplement pas de la comprendre.

 

Ce sentiment intense de nervosité lorsque l’on parle une deuxième langue a fait l’objet de recherches plus approfondies au cours des dernières décennies : c’est ce qu’on appelle l’anxiété liée aux langues étrangères. Les symptômes comprennent un manque de confiance, une réticence à parler et même des insomnies. Cette appréhension est peut-être déjà familière à de nombreuses personnes. Il se peut aussi que vous ayez développé cette forme spécifique d’anxiété au cours de l’apprentissage d’une langue, par exemple à cause des enseignants qui se sont moqués de leurs élèves en classe.

Ce phénomène est de plus en plus courant : environ 35 % de la population mondiale souffre d’anxiété liée aux langues étrangères. Il est particulièrement fréquent chez les personnes qui doivent apprendre une nouvelle langue pour pouvoir faire autre chose, c’est-à-dire chez celles qui n’apprennent pas une nouvelle langue simplement pour le plaisir d’apprendre une nouvelle langue.

Alors, comment pouvez-vous améliorer cette condition ? La psychologie qui sous-tend ce phénomène est beaucoup trop complexe pour que l’on puisse simplement pointer du doigt et accuser une seule chose de tout. Ce qui est certain, cependant, c’est que pour améliorer les problèmes d’estime de soi et les doutes qui accompagnent l’anxiété liée aux langues étrangères, il faut davantage de participation et de pratique – malheureusement, c’est exactement ce que l’anxiété liée aux langues étrangères empêche les gens de faire.

Cependant, il existe quelques moyens d’atténuer l’anxiété qui se manifeste lorsque l’on parle anglais. Voici quelques suggestions à mettre en œuvre si vous souhaitez prendre le dessus sur l’anxiété liée aux langues étrangères et commencer à construire votre chemin vers une pratique réussie de l’anglais :

  • Le feedback est-il responsable de cette anxiété (par exemple, une critique sévère d’un enseignant qui vous marque à ce jour) ?
    • Essayez d’évaluer si cette critique est constructive ou destructive. Si vous vous rendez compte qu’elle est destructrice, travaillez à abandonner cette fausse évaluation de votre anglais. Vous pouvez par exemple commencer à vous reconstruire par des affirmations.
    • Il est également important de réaliser que toutes les critiques ne sont pas mauvaises. Parfois, c’est juste le coup de pouce dont nous avons besoin pour nous améliorer. Accueillez donc les critiques, même si elles peuvent être menaçantes.
    • N’oubliez pas de partager le feedback avec une personne de confiance et de discuter de la manière dont les améliorations peuvent être mises en œuvre. Il est préférable de laisser sortir tous les doutes et toutes les frustrations plutôt que de les garder enfermés.
  • Comment s’entraîner et participer ?
    • Commencez petit et progressez jusqu’à atteindre votre objectif : entraînez-vous d’abord à parler anglais tout(e) seul(e), puis devant un miroir. Au fur et à mesure de vos progrès, trouvez un partenaire de conversation linguistique qui vit la même situation que vous (de cette façon, vous avez une solution gagnant-gagnant : il/elle apprend le français, vous apprenez l’anglais, et vous n’avez pas à vous sentir coupable de faire perdre du temps à l’autre puisque vous êtes tous deux dans le même bateau), ou si vous préférez, avec des amis ou des membres de votre famille.
    • Persévérez. Plus vous parlez anglais, plus vous vous sentez à l’aise avec cette langue. Essayez de réserver un peu de temps chaque jour, ne serait-ce que 10 minutes, pour intégrer l’anglais à votre style de vie, comme si vous faisiez un régime.
    • Moins, c’est plus : pendant que vous travaillez à l’élargissement de votre vocabulaire, utilisez quelques mots clés, jouez au détective et cherchez les mots que vous aimez, tenez-vous en à ces mots…. et pratiquez dans un environnement sûr et favorable !

 

En tant que coach linguistique ayant plus d’un tour dans son sac, j’accompagne de nombreux professionnels qui doivent apprendre et maîtriser l’anglais dans des environnements parfois hostiles. Si vous voulez surmonter vos peurs et oser parler anglais dans n’importe quelle situation professionnelle, réservez dès aujourd’hui votre consultation gratuite avec moi.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Copyright © Leonilda Renaldo
Tous droits réservés.
×

Hello!

Cliquez sur l'opérateur en ligne pour chatter avec nous ou écrivez-nous un mail sur : contact@leonildarenaldo.com

×